Mise en garde de l’AECE

Gare aux « vrais faux » PRE.

L'Association française des éleveurs de chevaux de pure race espagnole (A.E.C.E.) seul organisme officiel reconnu par les ministères de l'Agriculture français et espagnol, a entrepris une action de sensibilisation à destination des candidats potentiels à l'achat de chevaux pure race espagnole (PRE). Cette initiative lui est apparue nécessaire suite à de nombreuses déconvenues lui ayant été exprimées par des clients victimes de vendeurs peu scrupuleux.
La prise de position de l'AECE est claire: il faut être très méfiant à l'égard de propositions qui, à la faveur d'un discours bien rôdé ou de petites annonces sibyllines, usent d'appellations séduisantes comme « andalou », « espagnol », « hispano », « ibérique », voire « pure race espagnole sans papiers ». L'acheteur risque d'être propriétaire d'un cheval certes, qui sera de selle, ou d'origine constatée voire non constatée, mais certainement pas d'un PRE...
Autre traquenard, la carte sanitaire que des personnes sans vergogne font passer pour de soi-disant papiers espagnols ! Rappelons qu'un décret du 6 octobre 2001 fait obligation à tout propriétaire d'équidé d'être en possession d'un livret SIRE accompagné d'une carte d'immatriculation attestant de l'appartenance dudit équidé au stud-book de sa race.
Pour sa part, l'AECE rappelle les deux conditions auxquelles un cheval doit satisfaire pour être reconnu légalement PRE, conformément aux instructions édictées par la Cria Caballar (l'équivalent de nos Haras nationaux). Il doit être de père et de mère inscrits au stud-book et reconnus aptes à la reproduction.
Dans ce cadre, l'association rappelle qu'un étalon satisfaisant à ces deux critères ayant sailli une jument inscrite au stud-book mais non approuvée à la saillie donnera naissance à un poulain qui sera déclaré « cheval de selle ».

Avant de vous engager, il paraît prudent que vous nous demandiez conseil.