RESULTATS DE LA FINALE EUROPEENNE DES MASTERS IBERIQUES

Après le succès incontestable de la finale 2013 en Espagne à Can Alzina Barcelona Horses, c’est dans le cadre du Parc Equestre Francilien, aux portes de Paris, que s’est déroulée la 18ème finale européenne des Masters Ibériques les 24 , 25 et 26 octobre derniers.

Ces installations indoor, habituellement consacrées à l’équitation américaine, ont déjà accueilli la finale 2012 ainsi que plusieurs manches des sélections d’Ile de France.

Nous étions donc en pays de connaissance, reçus avec la gentillesse et le professionnalisme coutumiers d’Abdel Kader Iklef et de son équipe qui ont grandement contribué à la réussite de cet évènement.
94 chevaux finalistes, issus des différents circuits européens se sont donc retrouvés afin de dérouler 160 reprises sous l’œil de 5 juges nationaux et internationaux venus de France, de Belgique, d’Italie et d’Espagne et qui ont eu fort à faire afin de départager les binômes sur des épreuves allant du jeune cheval au Grand Prix.
Cette année encore les juges ont tenu à souligner la progression constante des couples présents, tant dans la qualité de l’équitation que dans la locomotion des chevaux. Nous avons en effet pu admirer quelques jeunes chevaux aux allures véritablement exceptionnelles qui ne devraient pas manquer de faire parler d’eux à l’avenir. Quant aux reprise de chevaux confirmés, certains d’entre eux avaient déjà fait leurs preuves en France et en Espagne sur les circuits officiels en Pro 2 et en Concours de Dressage International .
En ce qui concerne le cheval de Pure Race espagnole, il est encourageant de constater qu’ils sont de plus en plus nombreux face aux lusitaniens, ce qui était loin d’être le cas voici quelques années. Aux dires des cavaliers, c’est le mental jugé plus fiable de nos chevaux qui fait désormais la différence.
A titre indicatif sur les jeunes chevaux les Pre sont largement majoritaires puisqu’ils sont 16 sur 22 partants ; sur le niveau 1, ils sont 13 sur 18 ; sur le niveau 2, 8 sur 15 ; 6 sur 11 sur le niveau 3 et 7 sur 14 sur le niveau 4 alors qu’ils n’y a qu’un Pre sur le niveau 5 parmi 7 participants.
Par ailleurs, ce sont eux qui font le plus de podiums, trois Pre trustant les reprises jeunes chevaux ainsi que le niveau 1 ( Golega et Carmencita), le niveau 3 ( Lisboa et Lusitania) et le niveau 4 ( Madrid et Lusitania) où ils sont 7 classés sur 8 chevaux. Sur le niveau 2 ( Sevilla et Flamenca) ils sont deux et sur le niveau 5, un à accéder au podium ; Des résultats véritablement significatifs pour notre race !
En ce qui concerne les chevaux nés en France, ceux ci n’ont pas démérité.
- en jeunes chevaux dans un lot très relevé Ufano de Cadenet, élevage Albinet, monté par Chloé Jacques termine 5ème du championnat européen avec 73,800% et 70,900%. Viento de Préville monté par Clément Robert est 9ème avec 75,700% et 64,300%.
- Pijo Gom, élevage Gouello , monté par Camille Capitaine est second sur le niveau 2 avec 65,833% et 72,302% qui sanctionne une bien belle RLM.
- Face à une forte concurrence, ce qui était déjà le cas l’an passé sur ces reprises, Quetzal des Gachots, élevage Garcia Lagos, et Jean Claude Avril sont 5èmes avec 64,289% et 69,550% ( ratant de peu la troisième marche de la Saint Georges pour deux erreurs de tracé) suivis de près par Pronto et Julie Bayle qui sont 6èmes avec 63,526% et 69,777%.
Ces chevaux ont également contribué à la victoire de la France par équipe, victoire très disputée italiens et belges les talonnant de peu.
L’an prochain, les Masters vont s’internationaliser davantage avec l’arrivée de concurrents britanniques et tchèques.

Résultats détaillés cliquez ici

UFANO DE CADENET

UFANO DE CADENET

podium-equipe-2014finale2014

, ,