Arnaque, toujours et encore…

Une dame française vient d’acheter un lot de 7 juments PRE à un marchand français. 2.800 € chaque jument. Bien inscrites au Stud-book de la race. Donc papiers en règle. La bonne affaire…

Sauf que le maquignon français qui a fait la vente a acheté le lot à un maquignon espagnol qui les a lui-même acheté à l’éleveur pour la « boucherie » et au prix de la boucherie.

L’éleveur espagnol a bien donné les papiers des juments sauf les cartes de propriété puisque la destination finale était l’abattoir.

L’ANCCE à notre demande s’est rapproché de l’éleveur qui veut bien que l’on communique ses coordonnées à l’acheteuse française. Sans doute devra-t-elle racheter les titres de propriété si elle veut les faire reproduire… A l’heure actuelle nous n’en savons pas plus.

Une chose est certaine, compte-tenu de la situation économique en Espagne beaucoup de pseudos « bonnes affaires » sont à réaliser.

Des marchands sans scrupules montent ainsi des coups honteux au détriment d’acheteurs confiants et naïfs.

Nous ne le redirons jamais assez : méfiance. Commencez par voir si un éleveur de l’AECE n’a pas le produit que vous recherchez. C’est la première garantie. Ensuite interrogez Sandrine sur les papiers que vous devez avoir avant de signer votre chèque.

Après,  il sera trop tard pour pleurer et vous rejoindrez la cohorte des bernés.

Eric Noblet, Président de l'AECE