DISPARITION D’UN MAITRE

Michel Henriquet s'est éteint dans sa 90è année dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 décembre.
Nous perdons un Grand Homme de Cheval, mais aussi le Président d'Honneur de notre Association.
Puits de science équestre, doué d'une sensibilité hors du commun, il fût non seulement l'élève "surdoué" de Nuno OLIVERA, mais aussi son digne héritier.
Il sût merveilleusement transmettre son savoir au travers de tant d'articles et de multiples ouvrages.
Il restera parmi les grands écuyers du XXè siècle.
Michel Henriquet est certainement celui auquel nous devons - nous les éleveurs (A.E.C.E., A.F.L.), cavaliers, dresseurs (M.C.I.) - de nous retrouver ensemble.
Michel Henriquet a énormément contribué à la "redécouverte" du "cheval Andalou" (P.R.E. et P.S.L.) dans les années 60.
Michel Henriquet fut un extraordinaire trait d'union entre l'art de la Haute-Ecole et la compétition sportive qu'est le dressage moderne.
Michel Henriquet était membre de la Commission de Dressage de la F.F.E. et conseiller technique du Cadre Noir de Saumur.
Il fût fondateur du Mouvement pour la Restauration de la Grande Écurie du Château de Versailles (...projet devant malheureusement avorter après des années de vain labeur)
Il était également Vice-Président de l'Académie Équestre de Versailles, et depuis 2002, il avait fondé avec Christian Carde (ancien écuyer en Chef de Saumur) et Jean D'Orgeix, l'Association ALLEGE prônant l'équitation dans la légèreté.
Catherine Henriquet, qui fût son élève, sa disciple si talentueuse et qui devint sa femme, est maintenant l'héritière de son immense savoir.
C'est grâce aux talents conjugués de Michel et de Catherine Henriquet que nous avions pû voir pour la première fois un cheval Ibérique aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, avec Orphée (Lusitanien), sous la selle de Catherine Henriquet.

Le bureau et l'ensemble des membres de l'A.E.C.E. présente à sa femme ainsi qu'à toute sa famille leurs très sincères condoléances.